Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RAMBOUILLET RENOUVEAU

Le blog des élus de la liste "Rambouillet Renouveau". Directeur de la publication : Jean-Luc Trotignon, Président du groupe d'élus au Conseil municipal, Conseiller municipal et Conseiller de la Communauté d'agglomération "Rambouillet Territoires"

NOS PRINCIPALES INTERVENTIONS AU CONSEIL DU 6 DÉCEMBRE 2012

(Ces interventions sont de notre Président de groupe Jean-Luc Trotignon)


MISE À DISPOSITION DE L'INGÉNIEUR AGENDA 21 DE LA VILLE À LA CCPFY

 

            Comme indiqué dans le Code Général des Collectivités Territoriales, les décisions de modification des statuts et de l’intérêt communautaire de notre Communauté de communes sont – je cite - « subordonnées à l’accord des Conseils municipaux » dans des conditions de majorité qualifiée. Tous les Conseils municipaux des communes de la CCPFY doivent donc se prononcer pour les approuver ou les refuser, une absence de délibération dans les 3 mois valant approbation.

 

            La décision de mettre en œuvre un Agenda 21 au niveau de notre Communauté de communes n’a pas encore été approuvée par l’ensemble des communes concernées et certainement pas par le Conseil municipal de Rambouillet, qui doit en délibérer seulement à la fin de ce Conseil.

 

            Nous demander de voter dès maintenant une mesure qui entérine un nouvel intérêt communautaire Agenda 21 pour la CCPFY, alors que notre Conseil municipal ne s’est pas encore prononcé sur son principe même, ne nous paraît pas respectueux des représentants des citoyens de Rambouillet que nous sommes tous ici.

 

            L’article L2121-29 du CGCT précise que « Le conseil municipal règle par ses délibérations les affaires de la commune ». Il n’indique pas que le Conseil municipal n’est qu’une chambre d’enregistrement des décisions prises en Bureau municipal ou ailleurs.

 

            En conséquence, nous voterons contre la délibération ici proposée, et nous refuserons de participer à la délibération de façade prévue en fin de Conseil sur la modification des statuts et de l’intérêt communautaires de notre Communauté de communes, dont vous avez déjà entériné le vote avant même qu’il ait eu lieu.

 

 

RAMPES D’ACCESSIBILITÉ À LA MAIRIE

 

            Madame Lapersonne n’a su que ce matin qu’elle ne pourrait être des nôtres ce soir, pour un motif de santé. Elle avait prévu de faire cette intervention, que je vais donc vous lire :

 

" Je tiens à remercier particulièrement Mme LE NAGARD, qui a récemment fait le maximum pour m'impliquer à part entière, dans le groupe de personnes chargé de mettre aux normes la rampe d'accessibilité à la mairie. 

 

Monsieur Le Maire, c'est la 1ère fois en 4 ans qu'on me sollicite pour la réalisation des équipements d’accessibilité de la ville, bien que cela vous ait été proposé ici même dès mon élection en 2008... C'est donc la première fois qu'en tant qu'élue (handicapée), j'ai eu le sentiment d'être un peu utile. Merci. "

 

 

RÉVISION DE NOTRE PLU

 

            Concernant ce projet de modification de notre PLU, nous nous étonnons tout d’abord qu’il n’ait pas été présenté en Commission Urbanisme.

 

L’un des principaux points a pour ambition de permettre la possibilité des promenades en barques dans le Parc du Château. C’est un point que nous avions soutenu dans notre programme électoral de 2008, nous n’avons donc aucune raison de le renier.

 

            La location de cycles a également un intérêt touristique évident dans le Parc du Château. Il serait même souhaitable d’utiliser cette révision du PLU pour prévoir d’augmenter les voies sur lesquelles les vélos peuvent circuler dans le Parc. Je pense notamment à l’allée qui longe le centre-ville en parallèle à la rue De Gaulle, qui pourrait permettre un passage de la place Félix Faure à la Mairie, et inversement, en toute sécurité, notamment pour les enfants rambolitains utilisant le vélo non comme loisirs mais comme mode de déplacement utile.

 

            Un autre point de cette modification du PLU a trait à la requalification de la Place de l’Europe. A ce sujet, vous avez encore une fois pris la décision de confier ce dossier à un bureau d’études. Tout comme pour notre Agenda 21 et d’autres projets pour la ville, vous mobilisez d’abord les élus qui se réunissent à votre demande pour réfléchir au projet, puis vous faites finalement appel à un bureau d’études, ce qui a son coût.

 

Sur ce projet là précisément, vu les éléments du cahier des charges de cette étude, nous comprenons mal pourquoi les élus n’auraient pas pu plancher plus en avant sur ce projet, pour exercer pleinement les responsabilités qui leur ont été confiées par les rambolitains, et proposer eux-mêmes un projet de requalification de cette place, à mettre en débat avec les habitants du quartier.

 

Que vous ne fassiez pas confiance aux élus de l’opposition pour ce faire, correspond à un systématisme qui ne nous surprend pas. Mais que vous ne fassiez pas suffisamment confiance aux capacités de vos propres conseillers municipaux et de vos délégués à l’urbanisme nous interroge particulièrement. Les citoyens de Rambouillet n’ont pas élu des Bureaux d’études, mais des femmes et des hommes qui sont capables d’étudier ce qui s’est fait dans d’autres communes, épaulés par notre service de l’urbanisme, et de faire ensuite des propositions responsables à la population.

 

            Enfin l’un des points de la révision de ce PLU signifie l’abandon du projet de pont routier au-dessus des voies ferrées de la gare, au niveau de la rue Béziel. Nous avons confirmation, par là-même, que vous n’avez pas fait étudier notre proposition de privilégier uniquement les circulations douces pour franchir les voies à ce niveau-là, pour mieux relier le quartier de la Louvière avec le centre-ville, et nous le regrettons. Cependant nous maintenons que le principe de notre proposition serait positif pour de nombreux rambolitains, en rappelant que la rue de la Louvière n’est pas des plus sécurisées pour les cyclistes de tous âges.

 

Et c’est pourquoi nous vous demandons de réfléchir à la modification et à l’élargissement du passage piéton de la gare sous les voies, afin de permettre d’en faire également une voie cyclable à double-sens, tout en instaurant un double-sens cycliste rue de la Prairie. L’éco-quartier de la Louvière à venir, tout comme le quartier actuel de la Louvière et ses équipements, auraient ainsi une liaison douce directe avec notre centre-ville, ce qui serait un grand « plus » environnemental pour notre ville.

 

            Les principaux éléments de ce projet de modifications du PLU nous amènent donc à voter pour cette délibération.

 

 

MARCHÉ SUPPORTS COMMUNICATION

 

            Nous nous étonnons que pour une municipalité qui fait de grandes déclarations de principe sur le respect du développement durable, le critère « Respect de l’Environnement », qui ne concernait apparemment que les impressions elles-mêmes, n’ait été pris en compte qu’à un niveau de 6 % de pondération pour choisir parmi les prestataires ayant postulé à cet appel d’offres. Et ce que nous comprenons encore moins, c’est qu’aucun critère d’empreinte écologique ou de proximité n’ait été intégré à cet appel d’offres.

 

            Car des supports de communication, la ville en consomme régulièrement et beaucoup. Et vu l’entreprise retenue pour ce marché (qui avait déjà le marché au préalable), qui est située et qui imprimera nos documents en Ardèche, à 665 km de Rambouillet, l’ensemble des livraisons annuelles représentera un poids écologique indéniable.

 

            Nous trouvons donc anormal que ce critère n’ait pas été retenu pour le moindre taux de pondération, et nous voterons contre.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article