Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RAMBOUILLET RENOUVEAU

Le blog des élus de la liste "Rambouillet Renouveau". Directeur de la publication : Jean-Luc Trotignon, Président du groupe d'élus au Conseil municipal, Conseiller municipal et Conseiller de la Communauté d'agglomération "Rambouillet Territoires"

LA GESTION DE L'EAU PAR GÉRARD LARCHER : 21 % D'AUGMENTATION EN 1 AN !

Nous avions déjà à Rambouillet une eau se situant dans les plus chères de France, facturée début 2010 à 4,58 € le m3 quand la moyenne nationale était à 3,09 €/m3 (chiffre officiel des Entreprises de l’Eau en France après enquête sur 4 millions d’habitants), comme nous l’avons plusieurs fois dénoncé publiquement, mais là c’est le coup de massue ! En plein été, les rambolitains ont reçu leur facture semestrielle, et ils ont pu se rendre compte que l’eau de la ville dirigée par le Président du Sénat avait été augmentée de 21 % cette année, passant à 5,54 €/m3 en 2011 ! Nous sommes maintenant à un prix supérieur de 80 % à cette dernière moyenne nationale…

 Et il s’agit bien là de la responsabilité directe de Gérard Larcher à plusieurs titres. Tout d’abord, il a été élu Maire pour la première fois il y a 28 ans, en 1983, et il porte donc depuis une très grande part de responsabilité concernant tous les choix sur la gestion de l’eau à Rambouillet. Ensuite, même si cette très forte augmentation est habilement présentée pour la 1ère fois aux citoyens, pile au moment où il y a un changement partiel de délégataire de ce service public (si l’assainissement reste à Véolia, la distribution de l’eau potable revient désormais à la Lyonnaise des Eaux), elle ne peut être imputée à ces opérateurs privés.

Facture tarif 2011 recto(cliquez sur les images de cet article si vous souhaitez les agrandir :

ci-dessus recto facture tarif 2011, ci-dessous recto facture tarif 2010)

Facture tarif 2010 recto En effet, de nombreux rambolitains nous ont contacté, choqués par cette brusque atteinte à leur pouvoir d’achat annoncée au beau milieu des vacances (+ 115 €/an pour une famille de 4 personnes qui consomme en moyenne 120 m3/an). Et presque tous mettaient naturellement cette augmentation sur le dos du changement du délégataire de l’eau potable, d’autant qu’ils venaient de recevoir quelques jours plus tôt un courrier du Maire les en informant. Or en épluchant les détails complexes du verso de leur facture, et en la comparant avec celle de l’an dernier, ils auraient pu se rendre compte que ce sont uniquement les augmentations de 12 % et 5,5 % des parts communales et, surtout, de 72 % de la part du S.I.R.R. qui font exploser la facture… Ces augmentations, décidées par la majorité municipale et, au premier chef, par Gérard Larcher, représentent à elles seules 107 € sur les 115 € de surplus annuel pour la facture type de 120 m3 par an ! Pour les familles nombreuses, n’en parlons pas…

Facture tarif 2011 verso(ci-dessus verso facture 2011, ci-dessous verso facture 2010)

Facture tarif 2010 versoQu’est-ce que le S.I.R.R. ? C’est le syndicat intercommunal en charge de la collecte et de l’épuration de nos eaux usées (l’assainissement), dirigé par… Gérard Larcher. Il en a la charge pour Rambouillet (27 000 habitants), Gazeran (1 200 hab.) et Vieille-Eglise (775 hab.), c’est dire le poids qu’y a le Maire de Rambouillet (qui a refusé qu’y siège un seul membre de la minorité municipale sur les 9 représentants de Rambouillet…). Rappelons que le coût moyen de l’assainissement + taxes afférentes, selon l’enquête de la Fédération des Entreprises de l’eau en France (dont font partie Véolia et la Lyonnaise des Eaux), était de 1,56 €/m3 fin 2009. A Rambouillet, il est actuellement de 3,42 €/m3 ! A chaque fois que nous avons protesté en Conseil municipal face à un coût aussi élevé (voir exemple), M. Larcher nous a répliqué qu’il serait temps que ceux qui ont des exigences environnementales fortes comprennent que cela a un coût en conséquence, en matière d’épuration de l’eau, pour les consommateurs. Comme si dans toutes les villes où l’eau a un coût inférieur à la moyenne nationale, l’épuration avait un coût tout à fait négligeable !...

 En réalité, nous pensons que M. Larcher fait payer là aux consommateurs (qui ne peuvent pas se passer d’eau), et non aux contribuables (donc pas de quotient familial, de dégressivité, de proportionnalité par rapport aux revenus pour les moins favorisés…), les conséquences d’une gestion antérieure calamiteuse manquant terriblement d’anticipation au niveau des investissements, dans laquelle il porte lui aussi une responsabilité (voir paragraphes 5 à 8 de la page 9 du rapport de la Chambre Régionale des Comptes :Rapport CRCIDF-SIRR 11-04-05). En effet, il avait imposé pour la présidence du S.I.R.R. pendant plusieurs années son Maire adjoint M. Assel, qu’il avait aussi désigné pour la présidence du SICTOM. Pour le SICTOM en tout cas, il a été clair que la gestion de ce dernier a été catastrophique, puisqu’il a laissé un déficit de 14 M€ fin 2001, que M. Larcher a ensuite fait éponger par les Rambolitains - entre autres - avec une augmentation de près de 90 % en 2002 de leur Taxe Ordure Ménagère. Cela a même été plus loin puisque la Chambre Régionale des Comptes de la région Centre a considéré frauduleuse la gestion du SICTOM de M. Assel, et que son procès en correctionnelle aura lieu en janvier prochain à Paris.

 Car il est en effet important de savoir que ce soudain passage en 2011 de la part du S.I.R.R. de 1 € à 1,72 € sur le prix de notre mètre cube d’eau, qui plombe désormais nos factures, est en fait au centime près une demande des magistrats de la Chambre Régionale des Comptes d’Ile-de-France pour résorber le déficit du S.I.R.R. dans leur avis rendu le 26 juillet… 2007 ! Mais ces magistrats la demandaient pour le 1er octobre 2007 (voir pages 3, 4 et 8 de l’avis de la CRC : CRCIDF SIRR 26-07-07). Pourquoi cette mesure n’est-elle appliquée que maintenant par Gérard Larcher ?... Il est vrai qu’une aussi lourde augmentation aurait pu paraître assez malvenue juste avant les dernières élections municipales de mars 2008…

Extrait 1 tract mars 2008Nous-mêmes, nouvellement élus en 2008, avions dénoncé publiquement dans nos communications électorales le fait que le S.I.R.R. avait du mal à chiffrer le montant exact de son déficit cumulé depuis des années, en indiquant textuellement : « Ce sont donc surtout les contribuables rambolitains qui auront à l’éponger » (l’heure est donc venue…). Nous y avions aussi dénoncé une eau déjà 43 % plus chère que la moyenne nationale, « notamment suite à une augmentation par la municipalité de 72 % des parts communales et « intercommunale S.I.R.R. » de notre facture, intervenue en 2005 ».

Extrait 2 tract mars 2008Ces révélations publiques aux rambolitains n’ont pas dû inciter M. Larcher à décider ensuite en 2008 d’appliquer l’augmentation importante demandée par la CRC pour la part du SIRR. Puis de même, en 2009, lorsque nous avons expliqué, dans nos « Tribunes libres » publiées par la Mairie, que l’assainissement était déjà 76 % plus cher que la moyenne nationale à Rambouillet, que l’étude de la municipalisation de cet assainissement pour en atténuer le coût avec le nouveau marché de 10 ans avait été négligé par la Mairie malgré nos demandes, que ce marché lui-même s’était déroulé de façon plus que troublante et que nous lui avons demandé sans succès de saisir le Conseil de la concurrence à ce sujet (Tribune libre saisie Conseil Concurrence)

 Et c’est donc finalement en 2010 que Gérard Larcher et ses élus auront décidé d’appliquer cette lourde augmentation à partir du 1er janvier 2011, en laissant les rambolitains très attentifs le découvrir au détour d’un changement partiel de délégataire, sur une facture semestrielle reçue entre mi-juillet et mi-août 2011… Encore une fois à Rambouillet, comme avec le scandale du SICTOM, comme avec les emprunts toxiques, ce sont les citoyens qui vont payer les carences de gestion de leurs élus !

 

 Post-scriptum : A cause du passage de Véolia à la Lyonnaise des Eaux le 23 juillet dernier pour l’eau potable et à cause de cette forte augmentation, de très importantes régularisations exceptionnelles vont être de plus à régler à Véolia le 1er septembre, en pleines dépenses de rentrée (voir ci-dessous).

 Date régularisation

Incroyable « cerise sur le gâteau » dans le journal « Toutes les Nouvelles de Rambouillet » paru ce jour, dans un article concernant ce changement de délégataire, le Maire adjoint en charge de l’eau indique : « Nous voulons que le prix de l’eau n’augmente pas pour les rambolitains » !... Pour ceux qui n’auraient pas encore compris comment fonctionne la communication de la majorité municipale de M. Larcher, c’est édifiant !

Extrait article TLN ITV Comas

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fontainier 12/09/2011 15:10


Pour en rajouter une louche, cette augmentation intervient après une autre augmentation déguisée : l'assurance contre les fuites ! Quand nous sommes arrivés à Rambouillet, la réparation des fuites
d'alimentation était à la charge de la société de distribution jusqu'au compteur, que la canalisation soit sur le domaine public ou privé. Or, depuis quelques trimestres nous sommes harcelés de
courriers nous enjoignant de signer un contrat d'assurance à plus de 5 euros par mois soit 60€ annuels qui viennent s'ajouter à une facture d'eau déjà... salée. Il faut croire que les affaires de
Veolia ne sont pas assez florissantes car, écarté de la distribution de l'eau, Veolia en profite pour passer son contrat à 8,29€, ramenés pendant 12 mois à 3,99€ ! Tout le monde aura compris qu'une
fois que vous aurez signé, le tarif de la ponction doublera !
Moralité : en quelques années, ce n'est pas 100€ d'augmentation pour un ménage moyen mais 200€ !
Double peine pour le citoyen de Rambouillet et alentours ! Quel bon tuyau que la distribution de l'eau à Rambouillet !!!