Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RAMBOUILLET RENOUVEAU

Le blog des élus de la liste "Rambouillet Renouveau". Directeur de la publication : Jean-Luc Trotignon, Président du groupe d'élus au Conseil municipal, Conseiller municipal et Conseiller de la Communauté d'agglomération "Rambouillet Territoires"

DÉGÂTS DU PARC DU CHÂTEAU : Lettre ouverte de plusieurs élus aux autorités

2012-06-19 21.27.29

Un des nombreux endroits saccagés par la manifestation commerciale du 17 juin dernier

(voir les autres photos en cliquant sur : ce lien)

 

Didier FISCHER, conseiller régional PS, Anny POURSINOFF, ancienne députée EELV, Jean-Luc TROTIGNON, président de notre groupe d'élus "Rambouillet Renouveau", Bruno TRANCHANT, autre élu de notre groupe et secrétaire général du PRG 78, et Claire VIGNAUD, élue du groupe "Rambouillet Autrement" FG, ont adressé aujourd'hui une lettre ouverte aux autorités ci-dessous pour s'insurger de cette utilisation totalement inappropriée du parc du château de Rambouillet dimanche dernier, afin que cela ne puisse plus se reproduire. 

Les autres élus de "Rambouillet Renouveau", Dominique Santana, Laetitia Lapersonne et Farid Ferhi sont bien sûrs solidaires de ce courrier.    

Lettre ouverte à                                 

 

Marc Chappuis, sous-préfet

Michel Jau, Préfet des Yvelines

Jean d’Haussonville, Commissaire à l'aménagement du Domaine national de Rambouillet,

Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régional

Gérard Larcher, Maire de Rambouillet
Laurent Mortier, administrateur du domaine du Château de Rambouillet

Jean-Frédéric Poisson, Député de la Xème circonscription des Yvelines

 

Rambouillet, le 22 juin 2012

 

LES RAMBOLITAINS PRIVÉS DE LEUR PARC

Après le passage de Dacia, le parc du château saccagé !


Dimanche 17 juin 2012 le parc du château de Rambouillet a été confisqué au public pour le louer à Dacia, filiale low-cost du constructeur automobile Renault. La société y a organisé un événement commercial de grande ampleur, invitant 10 000 personnes munis de leurs véhicules à venir s'installer et à pique-niquer sur les pelouses et les espaces arborés. Ce site historique n'a aucunement vocation à servir de parking géant. Les pelouses et allées sortent donc défigurées de cette agression. Le résultat est un désastre qui demandera une remise en état du parc longue et coûteuse : qui va en supporter la charge ? Dacia et ses milliers de clients envolés, ce sont les rambolitains qui héritent des dégâts.

Déjà dans la journée de dimanche les riverains, relégués derrière les grillages, avaient eu droit aux décibels des sonos et aux kilomètres de bouchons générés par la manifestation.

Nous demandons donc que les espaces publics soient protégés. Le parc est un espace naturel, planté, paysagé et entretenu par la collectivité pour le plaisir de tous. Si les gestionnaires du château souhaitent organiser des événements festifs au sein des espaces dédiés au public, cela doit se faire dans des règles strictes de protection de l'environnement et de respect des riverains. Cela ne doit concerner que des projets ouverts à tous et s'intégrant harmonieusement au cadre du parc et du château. Nous refusons que soit privatisé et capitalisé l'espace public. Tant que des engagements fermes en ce sens n'auront pas été pris, le parc restera menacé.

En outre, nous demandons que la municipalité informe en toute transparence les Rambolitains de la tenue des manifestations prévues au sein du parc. L'événement dans toute son ampleur était programmé de longue date par Dacia. Ce n'était donc un secret que pour les Rambolitains, pas pour la mairie ni pour la préfecture.

 

Rappelons que ce sont les mêmes autorités locales qui, en décembre 2009 et sous prétexte d'accueillir ce type de manifestations tapageuses, avaient autorisé la destruction à coups de pelleteuses d'une zone humide naturelle classée, dans le parc du château. Il avait fallu la mobilisation des associations, d'élus, et le soutien de Yann Arthus Bertrand pour que le pire soit évité de justesse. Ce dimanche 17, faute d'information nous n'avons rien pu faire...

Serons-nous obligés de constituer un comité de défense du parc pour préserver cet espace de nature auquel les rambolitains sont si attachés ?

 

Didier FISCHER

Conseiller Régional

Parti Socialiste

 

Anny POURSINOFF

Ancienne Députée

Europe Ecologie- Les Verts

 

Jean-Luc TROTIGNON

Président du groupe d’élus

« Rambouillet Renouveau »                                            

 

Bruno TRANCHANT

Elu de Rambouillet Renouveau

Secrétaire général du PRG 78

 

Claire VIGNAUD

Conseillère municipale  Rambouillet Autrement

Co-coordinatrice du Front de Gauche Sud Yvelines

 

2012-06-19 21.40.46

Un des panneaux à l'intérieur du parc interdisant clairement les pique-niques : 

dimanche dernier, près de 9 000 pique-niques ont été offerts sur place aux participants préalablement inscrits sur le site organisant la manifestation à l'insu de la quasi-totalité des rambolitains...

avec de très nombreux déchets à même le sol encore 24 h après (voir photos)

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean-Michel 22/06/2012 17:21

Désolé, mais je ne suis pas d'accord avec tout ce que vous dites. A vous entendre, il faudrait interdire toute manifestation à Rambouillet, y compris la Fête de la Musique ou le Tour de France.

Vous oubliez une chose importante : les jours qui ont précédé la manifestation, il a plu énormément, les sols étaient gorgés d'eau. Et eau + terre = boue.

Pas besoin de gros chariot élévateurs (car c'est ça qui a provoqué les ornières, pas les modestes dacia) pour mettre s'en dessus dessous un terrain gazonné... il suffit d'avoir deux troupes scouts
entrain de jouer au Rugby lors d'une sortie pour que le terrain soit dans le même état. J'ai été scout, et j'ai déjà vu le parc du château dans un état similaire... ça ne l'a jamais empêché de
retrouver sa splendeur.

Qu'allez-vous sortir comme "coup de gueule" pour la prochaine manifestation (celle du tour de France) ?
Pour une fois qu'il y a des choses biens qui se passent dans notre ville, vous voyez toujours le coté noirs des choses.

Ben moi, je remercie la Ville, la Préfecture et les administrés d'avoir accepté que Dacia organise cette manifestation national, qui a permis a beaucoup de français de connaitre notre ville, notre
château, notre parc.

Et je vous prédit que d'ici quelques semaines le parc du château sera à nouveau tout beau :) !

Bertrand Bouyet 22/06/2012 20:34


Nous n'avons rien contre la fête de la musique et les manifestations auxquelles sont conviées les rambolitains, dans le respect de l'environnement. Les nombreux "administrés" qui nous contactent
trouvent que le minimum aurait été de les prévenir... Ils ne remercient donc à priori ni le Maire ni la Préfecture !


Eric Madonini 22/06/2012 14:38

Rambouillet le 22/06/2012

Je suis rambolitain depuis bientôt 2 ans et heureux de m'être installé dans cette ville en dépit de certaines divergences de point de vue avec la politique menée par la mairie.

Ici, il ne s'agit plus de divergence !!!
Je veux clamer mon opposition farouche à toute nouvelle tentative d'organisation d'un évènement aussi mal préparé que ce pique-nique dévastateur.

Je fus déjà surpris de voir se monter grillages en tous genres, chapiteaux, terrains d'animations, structures gonflables et scène mobile au fil de la semaine qui a précédé sa tenue dans le parc. Ma
surprise m'a poussé à chercher réponse sur le site de la mairie et de ne trouver aucune information sur la tenue d'un évènement quelconque dans ce lieu.
Il m'a fallu parcourir le net au travers d'un moteur de recherche pour apprendre la tenue de ce pique-nique pour lequel 10.000 participants étaient attendus (ils furent 12.000 selon le constructeur
ayant organisé celui-ci).

Selon certains retours de participants, la journée ne fût pas de tout repos: plusieurs heures d'attente cumulées pour obtenir objets promotionnels, panier-repas ou barquette de frites.

La surprise de l'avant pique-nique fît place à l'effarement lorsque je suis rentré le dimanche soir et que, sortant mon chien, je constatais l'ampleur des dégâts. Toutes les structures montées
n'étaient pas encore totalement démontées mais les premières photos que j'ai faites témoignent du manque de considération des organisateurs et des participants pour le site occupé.
Monsieur LAPOUGE peut bien préciser que "... les retours des participants sont unanimes sur la qualité du site." et qu'il est "...persuadé que cette opération aura pu contribuer à sa notoriété, et
donnera envie à certains, très nombreux, de revenir sur place plus longtemps."...je préfère lui annoncer que le rambolitain que je suis trouvait ce site de bien meilleure qualité avant le passage
de cet évènement qui je l'espère ne se reproduira ni à Rambouillet ni ailleurs !!!

A ce jour, le 22 juin 2012, le site est encore plus détérioré après le passage des engins ayant contribué au nettoyage et à l'enlèvement des structures d'accueil de ce pique-nique ; à certains
endroits, le bourbier, que l'on a déjà connu et supporté lors de la réfection de la porte de la Motte, n'invite pas aux ballades et aux sorties familiales.
Le dernier évènement en date (ce midi) ajoute encore aux dégâts: lors de la récupération de la scène mobile (semble-t-il) qui était resté sur place, le camion destiné à la tracter s'est embourbé et
il a fallu faire appel à une dépanneuse pour poids lourds. Cela n'a fait qu'aggraver les séquelles déjà présentes sur le sol du parc.

Merci...