Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RAMBOUILLET RENOUVEAU

Le blog des élus de la liste "Rambouillet Renouveau". Directeur de la publication : Jean-Luc Trotignon, Président du groupe d'élus au Conseil municipal, Conseiller municipal et Conseiller de la Communauté d'agglomération "Rambouillet Territoires"

CONSEIL MUNICIPAL DU 21 MARS 2008

Vous trouverez ci-dessous la réponse de Jean-Luc Trotignon, faite au Maire en Conseil municipal, en réponse à la présentation par celui-ci du débat d'orientation budgétaire :

    " Puisqu’il s’agit tout d’abord, avec ce débat d’orientation budgétaire, de faire un état des lieux de l’environnement économique sur lequel vous allez asseoir votre budget pour l’année 2008, il nous semble qu’il manque quelques éléments de cet environnement :

- Notamment le déficit record de notre commerce extérieur
- La niveau record de l’euro par rapport au dollar
- Le niveau record du baril de pétrole

    Cela fait tout de même 3 éléments essentiels dont le niveau actuel est digne de considérations…

- Notable également la forte instabilité boursière, suite à la crise des subprimes, qui pourrait nous amener à une crise boursière généralisée

- Enfin n’oublions pas de préciser pour les chiffres du chômage, que parmi les personnes bénéficiant d’un emploi fin 2007, 1 444 000 sont en situation de sous-emploi, soit une augmentation de 7 % par rapport à fin 2006. C’est près d’un million et demi de personnes qui ne peuvent bénéficier, malgré leur souhait, d’un plein emploi.

    Toutes ces précisions supplémentaires fragilisent notablement les perspectives que nous pourrions tirer de cet état des lieux de notre environnement économique, qui n’était déjà pas présenté comme étant des plus brillants.
    On peut ajouter que les dernières prévisions de l’INSEE, de ce matin, font part d’une croissance estimée à 0, 7 % pour le premier semestre et de moins de 2 % pour l’année, chiffres inférieurs aux prévisions gouvernementales.

    ET PUIS IL MANQUE UNE DONNÉE FONDAMENTALE QUI IMPACTE DIRECTEMENT SUR CHAQUE RAMBOLITAIN : c’est le taux de déflation actuel de leur pouvoir d’achat.
    Car en effet, si le taux d’inflation y participe fortement, il est insuffisant pour en jauger complètement.
    Ce taux de déflation du pouvoir d’achat de nos concitoyens devrait, par exemple, intégrer les franchises médicales mises en place depuis le début de l’année, qui nuisent directement à leur pouvoir d’achat. Nous avons rencontré plusieurs personnes, à Rambouillet, notamment des personnes disposant d’une petite retraite, qui nous ont expliqué qu’elles commençaient à faire l’impasse sur certains de leurs soins, suite à cette disposition. Est-ce souhaitable ?
    Qui plus est, le taux d’inflation officiel actuel, s’il est inquiétant (+ 2, 8 % en année glissante selon les derniers chiffres), est nécessairement généraliste. Mais prenons certains produits alimentaires de première nécessité pour les familles : lait, beurre, fromages, pâtes, volailles… et nous atteignons des hausses de 5 à 15 % sur 1 an. La déflation du pouvoir d’achat pèse donc plus proportionnellement sur certains foyers que sur d’autres.

    Quant à notre situation locale, nous savons bien que, de plus, un élément absolument indispensable à tous est particulièrement cher à Rambouillet. Je veux parler du service de l’eau.
    En effet, depuis le début de l’année à Rambouillet, nous payons le mètre cube d’eau - assainissement compris bien sûr - : 4, 16 €, prix unitaire moyen, hors abonnement. Alors que la moyenne nationale pour ce même service est à 2, 92 €/m3, selon les chiffres publiés cet automne par la Fédération Professionnelle des Entreprises de l’Eau, fédération qui comprend quasiment toutes les entreprises de l’eau en France, dont Véolia et la Lyonnaise des eaux.
En rappelant que la consommation moyenne d’un ménage est souvent estimée à 120 m3 par an, cela veut dire qu’avec 4, 16 €/m3, les rambolitains - qu’ils aient des problèmes de fin de mois ou non - payent leur eau plus chère que dans la grande majorité des villes en France. A titre d’exemple, pour le même service, le tarif est de :

- 2, 23 €/m3 à Grenoble
- 2, 58 €/m3 à Lyon
- 2, 67 €/m3 à Angers
- 3, 38 €/m3 à Bordeaux
- Plus proche de nous :
    - 2, 70 €/m3 à Paris
    - 3, 77 €/m3 en petite couronne
- A côté de nous :
    - 3, 45 €/m3 à Sonchamp et
    - 2, 40 €/m3 à Coignères.

    Il ne s’agit pas là d’une critique mais d’un constat : c’est donc une charge nettement plus lourde pour les rambolitains que pour la grande majorité des français, dont il faut également tenir compte, parallèlement à l’érosion actuelle et générale du pouvoir d’achat en France. Charge d’autant plus lourde pour les familles rambolitaines - et notamment pour les familles nombreuses - qu’il n’y a là ni dégressivité en fonction de la modicité des revenus, ni application du quotient familial pour en modérer le coût.

    FACE À CETTE SITUATION PROBLÉMATIQUE DU POUVOIR D’ACHAT DE NOS CONCITOYENS, et des familles rambolitaines,

-  et face aux perspectives d’avenir à court terme qui ne sont guère rassurantes pour eux,

- et puisque vous nous avez annoncé que les finances de la communes sont saines et disposent d’un bon matelas de réserves (placées ou à placer),

    NOUS VOUS DEMANDONS D’ÉTUDIER, DANS UN AVENIR LE PLUS PROCHE POSSIBLE, LES 3 PROPOSITIONS SUIVANTES :

- l’application du quotient familial - ouvert à l’ensemble des rambolitains - pour modérer la part municipale de nos factures d’eau

- l’application au tarif des cantines scolaires, de la réduction déjà appliquée pour les garderies en fonction du nombre d’enfants scolarisés par famille

    Nous nous doutons bien que le délai de 2 semaines avant le vote du budget peut être insuffisant pour cette année, au sujet de ces études.

- Mais pour le budget de cette année 2008, nous estimons qu’au vu du problème crucial de baisse du pouvoir d’achat actuel, reconnu par tous, la ville pourrait utiliser une partie de ses réserves, qui sont celles de tous les rambolitains, pour diminuer l’augmentation de la pression fiscale telle que vous l’avez prévue.

    Je vous remercie. "


Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

AL1 28/03/2008 14:38

Bonsoir,

Nous avons reçu dans le même courrier :
1) une lettre nous informant que grâce à la bonne gestion de la mairie , les prélèvements pour le SICTOM baisseront sans doute fin 2008 ! ! (il est temps !)
2) le nouveau calendrier des tournées de la collecte.

Avez-vous attentivement ce 2nd document ? Les verres ne seront ramassés qu'1 fois toutes les 4 semaines au lieu d'une fois toutes les 2 semaines. 2 fois moins souvent ! Je dis que c'est une bonne chose, ces poubelles étant rarement pleines. Au contraire des papiers qui devraient, en contre partie, être ramassés toutes les semaines au lieu d'une fois toutes les 2 semaines.

Mais surtout que l'on ne nous dise pas que la future et éventuelle baisse des impôts est due à la bonne gestion ! Elle est due à un moindre service maintenant et tout de suite , encore une fois! Un point c'est tout !

Trotignon 25/03/2008 10:28

En réponse au premier commentaire : il s'agirait, comme indiqué, d'un quotient familial "ouvert à l'ensemble des rambolitains", donc calculé en fonction des revenus même pour ceux qui n'ont pas d'enfants. Cordialement.

VIDALAIN 22/03/2008 23:38

Ceci est une bonne prise de position. Cependant, vous avez souligné, à juste titre, les difficultés économiques des retraités disposant d'une faible pension. Ces personnes ne seront, dans leur grande majorité, pas soulagées par la prise en compte du quotient familial dans quelque prix que ce soit. Il faut donc insister sur une baisse significative de la pression fiscale pour tous.